fransk - engelsk - IT/IKT
[email protected]


L'Ardèche

JL Tekst & Undervisning vous offre cette page sur l'Ardèche pour vous informer et pour vous donner quelques impressions d'une très belle région de la France...

Pour naviguer, cliquez sur les liens (links) soulignés et bleus.
Pour voir les vraies photos/images (jpg), cliquez sur les petites images (gif), et ayez un peu de patience !

L'Ardèche est donc un département dans le Midi (le sud) de la France, à l'ouest du Rhône, au sud de Lyon, sur le chemin vers la Méditerrannée.

Voilà pourquoi beaucoup de gens ont passé l'Ardèche sans le savoir -  en voiture, en TGV ou en bâteau.

Les montagnes douces, les collines, les vallées et les rivières caractérisent l'Ardèche.

Aubenas

Aubenas est une ville, chef-lieu de canton, située sur l'Ardèche ; Aubenas a 12 379 habitants (les Albenassiens), des industries textiles et alimentaires et des monuments anciens.

Aubenas est entourée de montagnes douces, et le vieux centre se trouve sur un promontoire d'où s'ouvre la vue vers l'est - voire la photo.

Le Lycée Gimond, à Aubenas, a été nommé "cyberlycée" parmi toutes les écoles de l'Ardèche quant à l'exploitation du TIC (les Technologies de l'Informatique et de la Communication). À ce titre, un groupe de professeurs et de lycéens a participé à une réunion à l'Elysée à Paris (le palais du Président de la République), invité par le Président Chirac, le 14 juillet de cette année (1999). Le Président a reçu des représentants de tous les cyberlycées des départements de la France.

Visitez le Lycée Gimond . Visitez l' Elysée .

Le plus beau monument d'Aubenas, vous le voyez à droite, c'est le Château (12 e siècle) qui domine le centre et qui était l'entrée principale de la ville.

On remarque surtout les belles tuiles plates vernissées qui ont été fabriquées en Bourgogne.

Largentière

Voici une autre ville, Largentière, plus petite qu'Aubenas, qui est située dans une vallée, et qui ne compte que 2000 habitants.

Largentière doit son nom à des mines d'argent qui étaient exploitées jusqu'au 15 e siècle et qui donnaient beaucoup de richesse aux comtes de Toulouse.

À droite on voit l'entrée de la vieille ville par la Porte des Récollets. Par le pont on traverse la Ligne, une petite rivière qui vient des Cévennes et qui coule vers l'Ardèche.

Dans la vieille ville, on se retrouve presqu'au moyen âge, surtout à cause des vieilles maisons et des vieilles pierres, et on a bien de la peine à se sauver quand une petite voiture arrive vers vous dans une des ruelles.

Mais les gens y vivent et y roulent en voiture.

Joyeuse

Ici, pas de voitures ! Impossible ! Voici une ruelle de la vieille ville de Joyeuse. Au moyen âge, les gens vivaient tout près les uns des autres, et probablement on ne parlait pas beaucoup de solitude, ni de communication.

Mais comment avoir l'idée d'appeler une ville "Joyeuse", c'est-à-dire pleine de joie ? Cette ruelle ne nous donne pas de réponse.

Il est possible qu'un marchand de Joyeuse à qui j'ai parlé de la région nous offre une certaine idée. Il a dit qu'il avait beaucoup de respect pour ses clients qui viennent des villages des montagnes où la vie était autrefois très, très dure, et où il n'y avait ni divertissements ni société de consommation.

Peut-être que ces gens des villages des environs qui faisaient quelquefois, avec beaucoup de peine, le voyage jusqu'à Joyeuse pour acheter un peu de ce qu'il leur fallait pour survivre y trouvaient tellement de vie, de lumière et de luxe qu'ils ont trouvé le nom "Joyeuse" convenable.

Mais mon explication du nom de "Joyeuse" n'est pas scientifique du tout...

Le centre de Joyeuse offre aussi des endroits calmes où se promènent les gens entre les vieilles maisons.

Les Vans

une autre ville de 2.600 habitants, se trouve au centre du Bas Vivarais.
Les Vans a une certaine réputation au Danemark parce que c'est ici, dans un village-vacances des environs, que beaucoup d'enseignants danois et des étudiants se rassemblent pour des stages d'études. Et c'est ici le centre des interviews que l'on trouve sur les bandes vidéo "Je travaille" et "Je m'appelle" (Kirsten Jappes Forlag). Ces bandes montrent très bien la beauté du pays.

Dans les environs des Vans vit un agriculteur exceptionnel, extraordinaire, qui a maintenant pris sa retraite, Pierre Rahbi.

C'est un immigré algérien qui a créé au village de Lablachère une oasis, une exploitation écologique avec sa femme.

Ils y vivent depuis 1961 sur 25 hectares de manière autonome, sans jamais utiliser d'engrais, ni de produits chimiques, un vrai écologiste.

Au début ils n'avaient pas l'électricité et très peu d'eau.

Pierre Rahbi parle d'une manière calme des choix qu'il a faits. Il n'a rien de fanatique, et il travaille toujours pour promouvoir le mouvement "créer des oasis en tous lieux", mouvement agro-écologique.

Le paysage ardéchois

C'est un paysage du sud, du Midi de la France, avec des montagnes douces et des rivières en abondance, un paysage qui monte et qui descend sans cesse, un paysage très charmant et très varié où on trouve par exemple

Sur la photo (à droite) on voit une plaine près des Vans où il y a surtout des vignes.

L'aquarelle à gauche vient d'une publication "L'Ardèche tout simplement" par la Fédération des Oeuvres Laïques de l'Ardèche.

J'ai pris la liberté de la digitaliser, avec quelques lignes simples de ce beau livre poétique, dessiné et écrit par Yves Paganelli et André Pazdzerski, pour illustrer le paysage ardéchois.

Un thème qui surgit souvent dans ce livre, c'est l'exode rural, le fait que beaucoup de gens quittent le pays pour trouver du travail et pour vivre dans les grandes villes. Il est vrai que la population de l'Ardèche a baissé depuis les années 60, mais il est également vrai que des gens sont venus s'installer en Ardèche, comme Pierre Rahbi et d'autres, pour vivre paisiblement et doucement, avec la beauté du pays. Le chanteur Jean Ferrat en est un autre exemple.

Le Pont d'Arc et les Gorges de l'Ardèche

Les Gorges de l'Ardèche est un phénomène naturel surprenant.

Il faut s'imaginer les eaux qui viennent des montagnes des Cévennes et qui cherchent à se frayer un chemin à travers les paysages, pendant plusieurs périodes géologiques.

Cette érosion exercée sur un fond assez mou, calcaire, a produit et les Gorges de l'Ardèche et le pont d'Arc qui est un pont naturel, fait par l'eau de l'Ardèche.

Le pont d'Arc a 34 m de hauteur et 59 m de largeur.

Comme on voit sur les photos, l'Ardèche est populaire en été, et tout le monde se baigne dans l'eau calme.

Quand on regarde ces photos d'une rivière absolument calme où l'eau coule doucement vers le Rhône, il est difficile de s'imaginer combien elle peut être dangereuse en automne et au printemps. On parle du débit d'eau, c'est-à-dire la quantité d'eau qui passe par seconde.

Pendant les crues d'automne (les montées de l'eau) le débit peut aller de 2,5 m 3 par seconde jusqu'à 7.000 m 3 , et un véritable mur d'eau avance dans la vallée à une vitesse de 15 à 20 km à l'heure.

Allant du pont d'Arc vers l'est, vers le Rhône, l'Ardèche parcourt les Gorges de l'Ardèche, un paysage inoubliable qui est maintenant classé Grand Site d'intérêt national.

La route D290 (route départementale) suit la rivière, monte et descend sur les falaises (les bords hauts de la rivière) qui atteignent jusqu'à 300 m de hauteur.

Quelquefois il faut vraiment que les touristes retiennent le souffle, tellement c'est beau, impressionnant et dangereux !

On peut faire des randonnées en canoë, à vélo ou à pied, Mais il faut toujours faire attention !

Il y a aussi, à plusieurs endroits, des grottes à visiter et des belvédères à découvrir d'où on peut admirer les paysages.

Mise à jour par JL le 28-01-00